De la baguette française à banh mi

Dans un article publié en 2012, le Guardian a déclaré: «Un secret peu connu est que le meilleur sandwich au monde ne se trouve pas à Rome, à Copenhague ou même à New York, mais dans les rues du Vietnam». Cela s’appelle «banh mi». Ce mot vietnamien a été ajouté au dictionnaire anglais Oxford en 2011.

Datant de la période coloniale française, le banh mi est l’un des aliments originaux du Vietnam, qui associe des ingrédients français et vietnamiens. Cela commence par une baguette légèrement chaude. Après un frottis de mayonnaise et une cuillerée de pâté, la coquille croustillante est remplie de viande, de légumes marinés croquants et d’herbes fraîches. Il est ensuite généralement assaisonné avec quelques gouttes de sauce de soja et un condiment au piment épicé. La cuisine vietnamienne étant réputée pour son équilibre des goûts, le banh mi est un bon exemple de la saveur mixte mais équilibrée de la nourriture vietnamienne.

Bon marché, mobile, rapide et très savoureux, le banh mi est en passe de devenir le meilleur aliment de rue du monde, selon Lonely Planet. La baguette a été introduite à Saigon pour la première fois à l’époque coloniale française. Après un siècle, cet aliment de fusion franco-vietnamien dépasse maintenant largement les frontières des deux pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *